© 2019 par Chrystelle Michoux Ostéopathe à Bernay

  • White Facebook Icon
  • White Google+ Icon

NOUS CONTACTER

L'ostéopathie pour les nourrissons

La naissance peut être traumatisante pour le corps du nouveau-né. ​

Lors de l’accouchement, par voie basse ou par césarienne, le crâne du nouveau-né, encore très malléable, subi des contraintes qui peuvent agir sur la mobilité des os du crâne et du rachis. Tout comme un accouchement trop long ou trop rapide mais aussi l'emploi de ventouse ou de forceps.

​Ceci peut engendrer des pressions qui se manifestent par certains troubles fonctionnels immédiats ou différés.

 

Le crâne d'un nouveau-né pour être malléable n'est pas complètement ossifié, c'est un peu comme si il ressemblait à un ballon très épais sur lequel était posé des plaques des plâtres. Les plaques peuvent se chevaucher ou s'écarter en créant de fortes tensions au niveau du ballon. Le problème c'est que dans l'épaisseur du ballon passe les vaisseaux sanguins et les nerfs qui du coup fonctionnent moins bien. On peut ainsi avoir un bébé qui présente des troubles digestifs comme des reflux parce le fonctionnement du nerf vague est perturbé.

 

Une visite au cours du premier mois de vie permet d'enlever ses tensions et de faire de la prévention sur les déformations crâniennes.

 ​

Ensuite une visite à 6 mois et surtout une un mois après l'acquisition de la marche.

 

En cas de déformation crânienne un suivi régulier tous les mois ou les deux mois jusqu'à 6 mois est effectué avec la prise de mesures chiffrées permettra de suivre l'évolution.

 

En aucun cas l’ostéopathe ne remplace la prise en charge par le pédiatre ou un spécialiste dont l’enfant aurait besoin.